A-t-on le temps d’intégrer l’histoire des maths dans notre enseignement ? Pour quoi faire ?
Article mis en ligne le 27 mars 2021
dernière modification le 19 avril 2021

par Christelle KUNC, Fathi Drissi

Descriptif de l’atelier du 24 mars 2021 : 

Si le "problème des partis" doit son nom à Blaise Pascal, l’histoire de cette famille de problèmes apporte bien des informations sur les premiers pas du calcul des probabilités et trouve déjà ses racines deux siècles auparavant chez le mathématicien Luca Pacioli dans la Summa de arithmetica goemetria proportioni et proportionalita. Le travail de ce mathématicien prolixe, mal connu, fin didacticien, ami de Léonard de Vinci, est pour le professeur de mathématique une source de problèmes intéressants qui traversent les domaines mathématiques, et peut s’adresser aux collégiens comme aux lycéens. Ainsi des récréations mathématiques du 15e siècle pourront vous étonner par leur approche pédagogique active, ludique et constructiviste. Nous proposons aux participants de l’atelier, à travers l’étude d’un problème de Luca PACIOLI, de montrer comment l’histoire permet de voir les mathématiques, non comme un amas de connaissances scolaires, mais comme une activité intellectuelle.

Des pistes seront également proposées s’inspirant des travaux d’autres érudits à travers différentes époques et dans des domaines variés.

Cette partie de l’atelier n’a pas été évoquée par manque de temps, mais rendez-vous est pris avec les participants pour un éventuel "goûter APMEP".

Christelle Kunc & Fathi Drissi

qrcode:https://apmeplorraine.fr/spip.php?article801