Vu sur la toile 136 : Cryptologie
Article mis en ligne le 20 août 2019

par Gilles WAEHREN
logo imprimer

Cette science à la fois jeune pour sa théorie et ancienne pour sa pratique est l’occasion d’activités en classe (certains déjà proposées dans le Petit Vert) riches et dynamiques. On peut commencer assez tôt (cycle 3) avec le chiffre de César en s’aidant du Matou Matheux. Les exercices de cryptographie sont l’occasion de travailler l’algorithmique de façon débranchée. On pourra aussi manipuler l’un des plus anciens moyens de codage qui est la scytale spartiate proposée dans cette section de apprendre-en-ligne.

Le site dCode.fr sera un outil précieux pour qui cherche à coder/décoder des messages… à condition de connaître la clé de cryptage. Une saisie dans la barre de recherche sur la méthode de codage voulue (par exemple) et on obtient un descriptif assez complet ainsi que des zones de texte à compléter pour coder et décoder.

Quiconque souhaite développer ses connaissances en cryptologie ne peut faire l’impasse sur l’histoire de la machine Enigma : on prendra le temps de visionner cette vidéo d’une dizaine de minutes proposer par la chaîne Numberphile (c’est en anglais, sous-titré, mais c’est tellement bien raconté!). C’est un moyen de comprendre comment l’informatique et sécurisation des données sont devenus primordiaux dès la Seconde Guerre Mondiale. Cette incursion dans le monde anglo-saxon des messages secrets ne saurait être complet sans visiter les pages de Simon Singh , où l’on retrouvera certains de ses ouvrages qui font référence en la matière.

Les activités de codage et de décodage sont des activités mathématiques à part entière qui permettent de développer entre autres compétences, celles de recherche et de persévérance, mais aussi une certaine intuition et une bonne capacité d’analyse. C’est, pour beaucoup d’élèves, des moments de jeux mathématiques. Le site de Thérèse Eveillau donne quelques pistes pour construire des séquences.

Le concours Al-Kindi est aussi une manière haletante (temps limité, compétition) de mobiliser des élèves de la 4ème à la 2de sur des épreuves de cryptanalyse, à faire en classe entière. Pour ceux qui ne connaissent pas ce savant arabe, renommé en son temps, ils pourront mesurer toute la force de sa méthode de décodage par utilisation des statistiques, stratégie très présente encore dans notre actualité de traitement des données. En plus de cet outil d’analyse fréquentielle, md5decrypt met à votre disposition d’autres fonctions assez sophistiquées de chiffrage et de déchiffrage.


Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.1.5